Se connecter

Corossolier Annona muricata

Kowosòl (gcf), Soursop  (en), Guanábana (es), Stachelannone (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


Son nom scientifique est « Annona muricata » de la famille des ‹ annones › (ou anones), tout comme la pomme cannelle (fiche nº100), la chérimole (fiche nº125) et le cachiman (fiche nº21)...
Le nom de ‹ corossolier › tire son nom de l'ancienne appellation de l’île de Curaçao (Curasso ou Corossol).
Sur l'île de la Réunion, il est appelé ‹ sapotille › (qui vient du nom du fruit en Inde : sapadille).

Origine

Amérique centrale et nord de l'Amérique du Sud.

Habitat

Le corossolier pousse dans les zones tropicales d'Afrique, d'Amérique et d' Asie.

Type

Petit arbre, ne dépassant pas 8 m de haut.

Fleur

Presque toute l'année et surtout en saison sèche.
Sa fleur (6 pétales) a l’aspect d’une clochette jaune-vert.

Fructification

Toute l'année.

Fruit

Corossol.
Fruit de 12 à 25 cm, à la forme de cœur allongé, hérissé d’épines molles, qui peut peser jusqu’à trois kilos.
De couleur vert foncé, sa peau devient vert-jaune à maturité.
Sa chair blanche et molle est parsemée de graines noires aplaties.

Utilisations

La pulpe est mangée fraîche et sert pour la confection de jus, de glaces et de sorbet.
Les fruits, encore verts, sont vendus en conserve (appertisée) dans les boutiques asiatiques.
Sa saveur est un mélange de banane, d'ananas et de fraise. Certains lui trouve le goût du bubblegum commercial (Malabar). Les feuilles, l'écorce et les graines sont toxiques.
La peau ne doit pas être mangée non plus (sa consommation peut entraîner une paralysie de 4 à 5 heures).