Se connecter

Carambolier Averrhoa carambola

Karanbol (gcf), Star fruit (en), Carambola (es), Karambole (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


Son nom scientifique est « Averrhoa carambola » de la famille des ‹ Oxalidaceae ›, tout comme son cousin le bilimbi « Averrhoa bilimbi » (voir fiche nº22).
En Inde on appelle son fruit ‹ pomme de Goa ›.

Origine

Asie du Sud-Est : Philippines, Indonésie, Malaisie, Inde, Bangladesh et Sri Lanka.

Habitat

Le carambolier est répandu au travers de toute la zone inter-tropicale du globe.
Il a été introduit aux Antilles au 18ème siècle.

Type

Le carambolier est un arbuste qui peut devenir un arbre de 10 m de haut.

Fleur

Toute l’année par cycle de 2 mois. Petites fleurs roses au coeur pourpre.

Fructification

Au bout de 5 ans après la plantation, 50 jours après la floraison.

Fruit

Carambole.
Fruit dont la peau a un aspect cireux, de couleur jaune-vert à jaune orangé. Il a 5 à 6 côtes qui lui donnent sa forme d’étoile lorsqu’on le coupe transversalement.

Utilisations

Ce fruit sucré et acidulé se consomme cru, en jus, en salade de fruits, en brochette de fruits. Il sert de décor à de nombreux plats salés, sucrés, d’entremets et de desserts glacés, de coupes de glace, ainsi qu’à des cocktails avec ou sans alcool.
Cuit, on réalise avec la carambole des sirops et des confitures.
Son cousin, le « bilimbi » dont le fruit est plus petit est aussi plus acide, est consommé, lui, plutôt comme condiment cru ou cuit : seul, au vinaigre (cru), en pickles (cru), en chutney (cuit).
La carambole, tout comme le « bilimbi » contient aussi de l’acide oxalique (qui a la propriété d’enlever la rouille des métaux et du linge) : de ce fait les personnes présentant des problèmes rénaux doivent en consommer avec modération.