Se connecter

Palmier bleu Brahea armata

Palmis ble (gcf), Blue hesper palm (en), Palma blanca (es), blaue Hesperidenpalme (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


Son nom scientifique est « Brahea armata », de la famille des ‹ Palmacées › (Palmaceae), sous-famille des ‹ Coryphoideae ›.
« armata » du latin « armatus » (armé) en référence aux dents crochues qui arment ses pétioles (tiges des feuilles).
Le nom ‹ Brahea › fait référence, lui, à l'astronome danois Tycho Brahe (1546-1601).
Le genre ‹ Brahea › compte 36 espèces de palmiers originaires des régions sub-tropicales ou tropicales où il pousse naturellement.
Il est appelé palmier bleu du Mexique, en référence à sa couleur et à son origine. Parfois appelé palmier de zinc, pour sa couleur ressemblante à celle du métal (le zinc, utilisé comme couverture en Europe), palmier métallique (en rapport au bruit que font les palmes rigides si on les cogne).
Le palmier bleu du lycée fut planté le 29 novembre 2013, par Madame Elisabeth LEPIERRE, proviseure, pour célébrer les 10 ans du Lycée.

Origine

Le palmier bleu est originaire du nord-ouest du Mexique (Baja California, Sonora),
Celui du genre « Brahea salvadorienris » est lui originaire du Salvador.

Habitat

Les 16 espèces du genre ‹ Brahea › sont répandues en Basse-Californie, au Mexique, au Guatemala et en Guadeloupe.
Le palmier bleu est aussi présent sur le Bassin méditerranéen et en Suisse (Canton du Tessin).

Type

Le palmier bleu est un palmier éventail au stipe (improprement appelée < tronc >) solide, renflé à la base, mesurant 40 cm de diamètre et 13 m de haut.
Son stipe s'enveloppe d'un rhytidome (sorte d'écorce externe recouvrant la surface du tronc) épais, fissuré et liégeux (comme l'écorce du chêne-liège).
De 30 à 60 larges feuilles en éventail, composent une couronne en haut du stipe.
Les feuilles sont larges (0,70 à 1m), rondes, composées chacune de 50 à 60 segments raides, en forme de V, déchirés à leur extrémité.
Elles sont de couleur bleu argent des deux côtés. Cette couleur provient d'une couche cireuse d'épaisseur variable qui couvre les feuilles. Elle a pour but de les protéger contre les brûlures et la déshydratation dans le désert qui est son écosystème d'origine.
Leur pétiole (tige) mesure 1 à 1,5 m et est bordé de petites dents ramifiées par deux légèrement courbées.

Le jeune plant se développe assez lentement les dix premières années puis sa croissance s’accélère grandement (comme pour la plupart des palmiers) pour atteindre plus de 10 m de hauteur.

Fleur

Floraison en août.
Panicules (grappes de grappes) retombantes de plus de 5 m de longueur (presque jusqu'au sol) composées de petites fleurs, hermaphrodites, de couleur ivoire.

Fructification

-

Fruit

Drupes (fruit charnu à noyau) marron-rouge brillant, de 2,5 cm de long.
Elles contiennent chacune une graine marron d’un centimètre de long.

Utilisations

Le palmier bleu « Brahea salvadorienris » donne des fruits sucrés, comestibles. De ses graines on extrait une huile comestible.
Avec ses fibres foliaires fibres des feuilles), on tresse des chapeaux.
Avec les palmes, on réalise des couvertures de toit.