Se connecter

Muscadier Myristica fragans Houtt.

Miskad (gcf), Nutmeg (en), Nuez moscada (es), Muskatnussbaum (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


Son nom scientifique, latin : « Myristica fragans Houtt », vient du grec ‹ myristicos › qui signifie parfumé, odorant.

Origine

Îles Moluques (archipel de l'est de l'Indonésie).

Habitat

Java, Sumatra, Océan indien, Petites Antilles (Grenade - 2ème pays producteur).

Type

Arbre de 8 à 20 m de haut, à feuilles odorantes.

Fleur

Toute l'année.
Petites fleurs jaune pâle, disposées en groupe.

Fructification

Toute l’année.

Fruit

Le gros fruit (6 à 9 cm) de couleur jaune clair, s'ouvre en deux sur une graine, la « noix de muscade » de couleur brun-pourpre.
La noix de muscade est elle même entourée d’un arille, un lacis rouge (réseau de « fils » entrelacés), dont le nom comme épice est le macis (ce nom vient du latin « macir » signifiant écorce aromatique).

Utilisations

Sur l’île de Grenade, la pulpe du fruit est utilisée pour faire une boisson fermentée, ainsi que des pickles, des gelées et des confitures.
La noix de muscade est utilisée râpée :

  • en cuisine pour parfumer les appareils, sauces (ex: béchamel), purées, boudin antillais...
  • en pâtisserie pour parfumer les crèmes, les gâteaux, les biscuits, les crêpes, le chocolat chaud...
  • au bar, saupoudrée sur certains cocktails (Porto Flip, Brandy Egg Nogg...).

La noix de muscade et le macis entrent dans la composition du < ras-el-hanout > : mélange d'une vingtaine d'épices moulues dont le macis (bsibsa) et la noix de muscade (gouzt ettiab) ; cette épice est très utilisée dans la cuisine du Maghreb.
La muscade entre aussi dans la composition du « quatre épices » (muscade, gingembre, girofle, poivre), de la poudre à Colombo, ainsi que dans la composition du « 5 épices » (muscade, gingembre, cumin, badiane, poivre).

Le macis s’utilise en cuisine dans les plats salés, sucrés-salés, mais aussi sucrés (compote de fruits, chocolat).
On le trouve souvent moulu, et plus rarement entier.
Il entre aussi dans la composition de « l’hypocras » (boisson d'origine médiévale, à base de vin sucré et aromatisé, que l'on fabrique en pays d'Oc - région comprenant 30 départements du sud de la France, le Val d’Aran en Espagne et les vallées occitanes du Piémont en Italie).

À forte dose (+ de 15g pour un adulte) la noix de muscade est toxique.

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).

Son nom scientifique, latin : « Myristica fragans Houtt », vient du grec ‹ myristicos › qui signifie parfumé, odorant.

Origine

Îles Moluques (archipel de l'est de l'Indonésie).

Habitat

Java, Sumatra, Océan indien, Petites Antilles (Grenade - 2ème pays producteur).

Type

Arbre de 8 à 20 m de haut, à feuilles odorantes.

Fleur

Toute l'année.
Petites fleurs jaune pâle, disposées en groupe.

Fructification

Toute l’année.

Fruit

Le gros fruit (6 à 9 cm) de couleur jaune clair, s'ouvre en deux sur une graine, la « noix de muscade » de couleur brun-pourpre.
La noix de muscade est elle même entourée d’un arille, un lacis rouge (réseau de « fils » entrelacés), dont le nom comme épice est le macis (ce nom vient du latin « macir » signifiant écorce aromatique).

Utilisations

Sur l’île de Grenade, la pulpe du fruit est utilisée pour faire une boisson fermentée, ainsi que des pickles, des gelées et des confitures.
La noix de muscade est utilisée râpée :

  • en cuisine pour parfumer les appareils, sauces (ex: béchamel), purées, boudin antillais...
  • en pâtisserie pour parfumer les crèmes, les gâteaux, les biscuits, les crêpes, le chocolat chaud...
  • au bar, saupoudrée sur certains cocktails (Porto Flip, Brandy Egg Nogg...).

La noix de muscade et le macis entrent dans la composition du < ras-el-hanout > : mélange d'une vingtaine d'épices moulues dont le macis (bsibsa) et la noix de muscade (gouzt ettiab) ; cette épice est très utilisée dans la cuisine du Maghreb.
La muscade entre aussi dans la composition du « quatre épices » (muscade, gingembre, girofle, poivre), de la poudre à Colombo, ainsi que dans la composition du « 5 épices » (muscade, gingembre, cumin, badiane, poivre).

Le macis s’utilise en cuisine dans les plats salés, sucrés-salés, mais aussi sucrés (compote de fruits, chocolat).
On le trouve souvent moulu, et plus rarement entier.
Il entre aussi dans la composition de « l’hypocras » (boisson d'origine médiévale, à base de vin sucré et aromatisé, que l'on fabrique en pays d'Oc - région comprenant 30 départements du sud de la France, le Val d’Aran en Espagne et les vallées occitanes du Piémont en Italie).

À forte dose (+ de 15g pour un adulte) la noix de muscade est toxique.

Télécharger la fiche pdf