Se connecter

Aloé véra Aloe vera

Lalwé,  (gcf), Aloe (en), Sávila (es), westindische Aloe (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


« aloe » viendrait du mot arabe ‹ alhoch ›, ‹ alal › en hébreu, qui signifie amer.
L'épithète spécifique < vera > dérive du latin vērus : vrai, authentique.

Origine

Péninsule Arabique et Afrique orientale.

Habitat

L’Aloe vera pousse de façon spontanée ou cultivée dans les zones semi-arides et les endroits secs.
Elle est cultivée de longue date en Méditerranée, en Afrique du Nord, aux îles Canaries et celles du Cap-Vert et aujourd’hui en Espagne, au Mexique et dans le sud des États-Unis.
C'est une plante vivace connue depuis l'antiquité en Mésopotamie, dans l’Égypte des pharaons et dans la Grèce Antique. L'Aloe vera fut introduit au 17ème siècle dans la Caraïbe, par les Européens (Espagnols).

Type

Plante grasse à feuilles charnues aux bords épineux qui peuvent atteindre 60 cm de haut.
L'Aloe vera ou « Aloe Barbadensis » est l'une des 300 variétés d'aloès. Les aloès appartiennent à la famille des liliacées de même que le lys, l'ail, la ciboulette, l'oignon, l'asperge, la tulipe. L'Aloe vera est considérée comme une plante dépolluante.

Fleur

Février à mai.
Les fleurs jaunes ou rouge orangé, pendantes, sont disposées en grappe au sommet d'une hampe pouvant atteindre 2 m.

Fructification

-

Fruit

-

Utilisations

Dans l'industrie alimentaire, la pulpe de l'Aloe vera est utilisée pour la confection de boissons (jus, gel à boire) et pour parfumer des laitages.
Cette plante est aussi très utilisée dans les industries pharmaceutique et cosmétique pour ses nombreuses propriétés : anti-inflammatoire, cicatrisation, antidiabétique, digestive...
Les Égyptiens utilisaient l'Aloe vera pour embaumer leurs momies. En Europe ses vertus sont connues depuis le 10ème siècle. Du fait de l'amertume de l'Aloe vera, les femmes antillaises en frottaient leur mamelon pour sevrer leur bébé, ou en mettaient sur le pouce des petits enfants pour les empêcher de le sucer.
Pour Christophe Colomb (1451-1506) quatre végétaux sont indispensables au bien-être de l'homme : le blé, le raisin, l'olive et l'Aloe vera. Le premier le nourrit, le second élève son esprit, le troisième lui apporte l'harmonie et le quatrième le soigne.