Se connecter

Cédratier Citrus medica L.

Sédra (gcf), Cedarlemon (en), Cidra (es), Zitronatzitrone (de)

Merci de patienter quelques instants pendant le téléchargement des photos.
Cliquez sur une vignette pour l'agrandir puis sur les flèches latérales pour faire défiler les photos (ou procédez par balayage sur écran tactile).


Son nom scientifique est « Citrus medica L. ».
Son nom vernaculaire vient de l’italien « cedrato », car le fruit a une odeur proche de celle du cèdre. La variété « Citrus medica var. sarcodactylus » est appelée ‹ main de Bouddha › pour sa ressemblance à des doigts.

Origine

Inde.

Habitat

Asie du Sud-Est et pourtour méditerranéen.
Le cédrat fut le premier agrume à se diffuser dans l'ensemble des régions de l'Asie, du Moyen-Orient puis de l'Europe dès le 4ème siècle avant J-C.
Il était appelé < pomme de Médie > par Alexandre le Grand (roi grec -356 à -326 avant J-C) qui l'a introduit au Moyen-Orient, d'où le cédrat s'est diffusé en Grèce puis en Italie.
Très cultivé en Corse au 19ème siècle (la production était essentiellement destinée à l'industrie du fruit confit d'Italie et d'Europe du Nord), le cédratier est maintenant principalement cultivé au Maroc, en Italie, en Chine, en Californie et en Amérique du Sud.

Type

Arbre fruitier de la famille des < Rutacées >, ancêtre du citronnier, aux tiges avec des épines acérées, plus petit et beaucoup plus feuillu que le citronnier.
Les jeunes rameaux sont de couleur rouge pour les variétés à chair acide et de couleur verte pour la variété à saveur douce.

Fleur

Fleur blanche.

Fructification

Septembre à novembre dans le Bassin méditerranéen.

Fruit

Cédrat.
gros fruit rond-ovale de 10 cm de diamètre, avec une écorce jaune, épaisse et à la pulpe très acide.

Utilisations

Sa chair verte ou jaune est peu juteuse, le parfum de son zeste est très agréable.
Le zeste de cédrat est rarement utilisé frais. Il est surtout confit et utilisé en pâtisserie, en confiserie ou à des fins décoratives.
Il est également transformé en confiture et en liqueurs.

L’etrog, une variété de cédrat, constitue l'une des « Quatre espèces » (les trois autres étant la branche de dattier -le loulav-, la branche de myrte -le hadass-, et la branche de saule -la aravah-) utilisées depuis 136 ans avant J.C, lors d'une cérémonie particulière de balancement durant la fête juive de « Soukkot » (une des trois fêtes de pèlerinage prescrites par la Torah, au cours de laquelle on célèbre dans la joie l'assistance divine reçue par les enfants d'Israël lors de l'Exode et la fin du cycle agricole annuel. Elle est fêtée selon les années, aux mois de septembre ou octobre dans le calendrier grégorien et dure sept jours).

L'essence de cédrat est employée en parfumerie.

La variété appelée « main de Bouddha » est très aromatique. Sa peau peut être confite. Dans la cuisine occidentale, elle est souvent utilisée pour son zeste. La chair blanche interne n'est pas amère comme celle de tous les cédrats, ainsi les doigts peuvent être coupés et tranchés avec la peau, et utilisés dans les salades ou dans des préparations culinaires à base de poisson.

Le fruit est utilisé par les Chinois et les Japonais pour parfumer les chambres et les affaires personnelles, tels que les vêtements.

Il peut être donné en tant qu'offrande religieuse dans des temples bouddhistes : selon la tradition, Bouddha préfère lorsque les doigts du fruit sont dans une position telle qu'ils ressemblent à une main fermée, ce qui symbolise l'acte de prier.